Archives de catégorie : Diagnostics complémentaires

Les insectes et champignons xylophages du bois

Pourquoi diagnostiquer les parasites xylophages du bois ?

Les insectes et champignons xylophages agissent au cœur du bois. Que ce soit les insectes ou les champignons, ils ne laissent des traces visibles que lorsque l’infestation est importante. La solidité de la structure peut alors être remise en cause.

L’état parasitaire, réalisé par un de nos experts du bâti, permet de s’assurer que la construction est correctement protégée. Cela est d’autant plus important avant des travaux de doublage avec de l’isolation par exemple.

Les insectes et champignons xylophages vivent en symbiose

Trous LyctusLes insectes à larves xylophages profitent de la fragilisation des bois par les champignons pour migrer plus profondément au cœur. En même temps, les insectes propagent les spores de champignons dans l’ensemble de la construction…

Diagnostiquer les insectes et champignons xylophages

Il existe de très nombreux parasites xylophages : Les termites, les hyménoptères, les coléoptères, les champignons… En réalisant un état parasitaire, les propriétaires s’assurent du bon état de leur bien. Ils évitent des traitements inutiles, ou réalisent des traitements préventifs moins coûteux.

Les termites

Les Termites se nourrissent essentiellement de bois et vivent dans l’obscurité, dans des nids appelés termitières souterraines (espèce de termites présente en France métropolitaine).
Ils se répartissent en trois castes :
Blanc1

  1. les termites sexués,
  2. les ouvriers,
  3. les soldats.

Ils sont particulièrement redoutés car :

  • ils s’attaquent à toutes les essences de bois,
  • leur infestation est discrète (pas de trous de sortie à la surface du bois),
  • leur organisation sociale élaborée leur permet de s’adapter aux nouvelles situations,
  • leur zone géographique d’activité s’étend peu à peu, notamment vers les villes du nord de la Loire.

Les Hyménoptères

Les insectes hyménoptères se caractérisent par quatre ailes membraneuses et un appareil buccal de type broyeur-lécheur.
Exemples :
Blanc1

  1. le syrex,
  2. la guêpe des bois,
  3. l’abeille charpentière.

Les Coléoptères

C’est dans cet ordre que l’on dénombre le plus grand nombre de xylophages. Leurs larves se développent aux dépens du bois.
Exemples :
Blanc1

  1. Le capricorne des maisons,
  2. le capricorne du chêne,
  3. la grosse vrillette,
  4. la petite vrillette,
  5. le charançon,
  6. le lyctus

Les Champignons lignivores

Lors de leur fructification, les champignons émettent dans l’atmosphère des quantités considérables de spores. Lorsqu’une spore entre au contact d’un substrat exploitable (par exemple le bois), elle émet un filament qui pénètre une cellule ligneuse, puis finit par coloniser toute la pièce en se multipliant. Certains filaments (surtout le mérule) peuvent traverser le plâtre et les pierres tendres, et endommager la structure du bâti.

Ces champignons appartiennent à plusieurs genres botaniques qui peuvent être schématiquement regroupés en trois catégories selon la nature des dégâts provoqués :

  • Les champignons de la pourriture blanche ou fibreuse, capables de digérer tous les composés carbonés du bois (cellulose, hémicellulose et lignine) ; le bois ainsi dégradé présente une texture molle et apparaît de couleur blanche.
  • Blanc1
    Exemples :

  1. Coriolus Versicolor = Le coriole multicolore,
  2. Donkioporia = Le Polypore des Caves.
  • Les champignons de la pourriture brune, incapables de digérer la lignine. Les bois ainsi dégradés présentent généralement une segmentation cubique plus ou moins importante et sont de couleur brune.

Champignons typiques de cette pourriture :
Blanc1

  1. Serpula Lacrymans = Le Mérule et ses rhizomorphes,
  2. Coniophora Puteana = Le Coniophore des Caves (au mycélium de couleur vert olive),
  3. Poria Vaporaria,
  4. Poria Spez,
  5. Lenzite du chêne.
  • Les micro-champignons de la pourriture molle, qui eux aussi ne dégradent que la cellulose et l’hémicellulose ; ils se rencontrent dans les zones en contact direct avec le sol ou la végétation et sont de moindre intérêt pour nos maisons.

Diagnostic amiante avant travaux

Diagnostic Amiante avant Travaux

Amiante avant travauxLe code du travail impose un Diagnostic Amiante avant Travaux (DAT) dans tous les bâtiments construits avant 07/1997. La loi travail parue le mardi 9 août 2016 responsabilise encore davantage les donneurs d’ordre. Les conséquences financières et pénales peuvent devenir très lourdes. Voici ce qu’il faut retenir :

Risques d’exposition à l’amiante : repérages avant travaux

Ce que dit la loi Travail :

« Art. L. 4412-2. – En vue de renforcer le rôle de surveillance dévolu aux agents de contrôle de l’inspection du travail, le donneur d’ordre, le maître d’ouvrage ou le propriétaire d’immeubles par nature ou par destination, d’équipements, de matériels ou d’articles y font rechercher la présence d’amiante préalablement à toute opération comportant des risques d’exposition des travailleurs à l’amiante. Cette recherche donne lieu à un document mentionnant, le cas échéant, la présence, la nature et la localisation de matériaux ou de produits contenant de l’amiante. Ce document est joint aux documents de la consultation remis aux entreprises candidates ou transmis aux entreprises envisageant de réaliser l’opération.

« CHAPITRE IV «Manquements aux règles concernant les repérages avant travaux « Art. L. 4754-1. – Le fait pour le donneur d’ordre, le maître d’ouvrage ou le propriétaire de ne pas se conformer aux obligations prévues à l’article L. 4412-2 et aux dispositions réglementaires prises pour son application est passible d’une amende maximale de 9000 €

Accès à la loi travail 2016-1088 du 8 août 2016.

Pour responsabiliser tous les intervenants, la loi travail à été modifiée avec le Décret n° 2017-899 du 9 mai 2017 relatif au repérage de l’amiante avant travaux dans des bâtiments antérieurs à juillet 1997.

Tous les donneurs d’ordre, qu’ils soient professionnels ou non, les maîtres d’ouvrage, les propriétaires d’immeubles, réalisant ou faisant réaliser des travaux, ont l’obligation réglementaire de faire procéder à des prélèvements pour analyse de tous les matériaux de construction.

Accès au Décret n° 2017-899 du 9 mai 2017.

Le diagnostic amiante avant travaux

Le diagnostiqueur doit suivre une procédure normalisée qui lui impose de prélever, pour analyse en laboratoire, un échantillon de l’ensemble des matériaux de la construction.

Ce diagnostic ne doit pas être confondu avec le diagnostic amiante avant vente qui est très différent.

Prélèvements pour analyse de l’amiante

C’est en réalisant son diagnostic amiante avant travaux que le diagnostiqueur recense le nombre de prélèvements nécessaires. Aussi, nos devis contiennent une estimation du nombre de prélèvements déterminée par expérience, mais un ajustement à la hausse ou à la baisse s’impose systématiquement.

Délais de restitution des rapports de DAT

Nos délais sont extrêmement réduits car nous avons une grande expérience du terrain et nous traitons avec plusieurs laboratoires certifiés par le COFRAC.

Autres polluants de la construction

Par ailleurs, d’autres polluants de la construction doivent aussi faire l’objet de diagnostics techniques :

Devis diagnostic amiante avant travaux

Par conséquent, pour toute demande de devis gratuit, nous vous remercions de nous faire parvenir des plans et photographies.

Contactez ANAIS EXPERTISES par téléphone au 09.80.08.50.08 ou en remplissant notre formulaire de contact simplifié.

DPE non obligatoire avant travaux

Bénéficier d’un avis indépendant

DPE non obligatoireLes sociétés qui proposent de pseudo audits sont nombreuses, commerçantes, toujours partenaires d’un organisme (sic !) mais incompétentes pour proposer un DPE non obligatoire avant travaux.

Vu le coût des énergies, la rénovation énergétique est devenu un enjeu majeure pour chacun d’entre nous.

Vers qui se tourner ?

Profiter des aides de l’Etat

Pour aider les propriétaires dans leurs choix de rénovation énergétique, le diagnostic de performance énergétique, réalisé avant travaux, bénéficie d’un crédit d’impôt, à condition d’être facturé avec la mention « DPE non obligatoire avant travaux« .

En 2016, ce crédit d’impôt est de 30% sans condition de ressources.

Pourquoi cette aide ? Pour inciter les consommateurs à la vigilance ! Les pièges sont nombreux et les arnaques aussi…

Profiter de l’aide d’un expert

Le rôle de l’expert en performance énergétique est justement de vous aider à faire le point.

La législation impose qu’en cas de travaux de rénovation, des minima de performance soient respectés. Or, les matériaux en vente libre ne respectent pas tous ces minima ! En les achetant, non seulement le consommateur se prive des aides financières auquel il aurait droit, mais en plus il se met hors la loi…

Prenons l’exemple de l’isolation d’un mur :

  • La Réglementation Thermique de l’existant impose que la performance minimale de l’isolant mis en place soit R > 2,3.
  • Le Code des Impôts impose lui que cette performance soit R > 3,7 pour bénéficier du CIDD (Crédit d’impôt développement durable), de la TVA à 5,5% et de l’éco-prêt à taux zéro.

Avoir un point de vue global

L’isolation d’une seule paroi ne fait pas tout. La réalisation d’un DPE non obligatoire permet d’obtenir une vision plus global de la performance du bâti.

Il est alors plus facile de cibler les travaux les plus importants, ceux qui permettront d’obtenir le meilleur retour sur investissement ou ceux qui apporteront le meilleur confort.

Défauts du DPE non obligatoire

Le DPE non obligatoire avant travaux est un outil idéal pour obtenir un rapide coup d’œil, un point de vue éclairé par un expert, et une évaluation des gains sur la consommation d’énergie.

Mais le DPE n’est pas parfait. Tout particulièrement parce qu’il ne prend pas en compte les paramètres suivants :

  • Certains ponts thermiques
  • Toutes les caractéristiques des équipements
  • Le détail de la composition des parois complexes
  • L’orientation exacte du bâtiment
  • Les données météorologiques précises

Remarquons aussi que le DPE est souvent réalisé par un diagnostiqueur. Bien qu’ayant bénéficié d’une formation courte de quelques jours, le diagnostiqueur n’a pas la formation d’un thermicien ayant un niveau BAC+4…

Pour aller plus loin

Vous pouvez nous commander un DPE non obligatoire en appelant dès maintenant le 09 8008 5008 ou en remplissant notre formulaire.

ANAIS EXPERTISES réalise des audits de performance énergétique bien plus pertinents que les DPE. Réalisé conformément au cahier des charges conçu par l’ADEME et la Région Basse-Normandie, le rapport de 80 pages contient tout ce que vous devez savoir avant de rénover. Nos audits sont réalisés conjointement par un expert du bâtiment et un thermicien qualifié. Appelez-nous pour demander conseil.

DPE collectif ou Audit énergétique

Bilan énergétique : Un DPE collectif ou un audit énergétique est obligatoire

Audit : Bilan énergétiqueLa loi Grenelle 2 a instauré l’obligation de faire procéder à un bilan énergétique de certains immeubles : soit un diagnostic de performance énergétique (DPE), soit un audit énergétique plus précis.

Copropriétés concernées

Les audits sont obligatoires pour les bâtiments à usage principal d’habitation d’un immeuble ou groupe d’immeubles en copropriété dont la date de dépôt du permis de construire est antérieure au 1er juin 2001 et dont l’installation de chauffage est collective.

DPE ou Audit ?

C’est le nombre de lots et le mode de chauffage qui détermine ce qui est obligatoire. Pour rappel, les parkings, caves et commerces comptent dans le nombre de lots.

  • Les copropriétés équipées d’un chauffage collectif et pourvues de moins de 50 lots n’ont l’obligation que de réaliser le DPE collectif à l’immeuble cadré par le Décret no 2012-1342 du 3 décembre 2012.
  • Les copropriétés de plus de 50 lots équipées d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement et dont la date de dépôt de la demande de permis de construire est antérieure au 1er juin 2001 doivent réaliser un audit de performance énergétique cadré par le Décret no 2012-111 du 27 janvier 2012 complété par l’Arrêté du 28 février 2013.

Méthode de diagnostic

Le DPE collectif, comme l’audit, même s’il est qualifié « d’énergétique », ne se limite pas à ce seul aspect et doit ainsi, au niveau technique, aborder les éléments suivants :

  • Prise en compte de l’environnement
    • Localisation et orientation
    • Masques proches et éloignés
  • Qualité constructive et architecturale
    • Description du bâtiment
    • Distinction des parties communes et privatives
    • Etat du bâti
  • Conditions d’utilisation
  • Propositions de travaux
    • Parois
    • Menuiseries
    • Equipements
      • Chauffage
      • Eau chaude sanitaire
      • Ventilation
      • Eclairage
    • Dispositifs de gestion des équipements

Compte-rendu du diagnostic

L’auditeur organise une première réunion de présentation de l’audit au syndicat des copropriétaires et au conseil syndical. Cette présentation a pour but de recueillir l’approbation concernant les scénarios de travaux, avant la présentation en Assemblée Générale.

Combien coûte un audit énergétique ?

Nos prix sont parmi les plus bas du marché. Car chez ANAIS, il n’y a pas d’intermédiaire, pas de réseau de franchise, pas de publicité, rien que du service de proximité dans toute la Normandie et le quart Nord-Ouest.

Remplissez simplement le formulaire de contact pour obtenir un devis d’audit de performance énergétique. Enfin, n’oubliez pas de préciser l’année de construction et le type de chauffage collectif ou individuel de votre bien.

Si vous préférez, appelez notre numéro non surtaxé : 09.80.08.50.08.

SURFACES D’UN LOGEMENT

Afficher la surface d’un logement

A compter du 1er avril 2017, les petites annonces de locations immobilières devront nécessairement préciser la surface d’un logement, la surface « habitable ». Un arrêté du 18 janvier destiné aux professionnels intervenant dans une transaction immobilière prend en compte ainsi les principales dispositions introduites par la loi Alur en matière d’affichage.

La surface à préciser dans l’annonce correspond à la surface habitable définie par l’article R. 111-2 du code de la construction et de l’habitation.

Mesurer la surface d’un logement

surface d'un logementIl existe plusieurs méthodes pour mesurer la surface d’un logement. Or, toute erreur dans un mesurage peut générer des conflits, des erreurs d’appréciation de la performance énergétique, une sur ou sous-évaluation du prix de vente ou de location… et donc des litiges. ANAIS EXPERTISES est là pour vous conseiller et vous éviter des erreurs.

Tout d’abord, précisons que ces différentes superficies correspondent toutes à des réglementations plus ou moins récentes.

Les surfaces réglementaires

Pour définir la surface d’un logement, les professionnels, l’administration et de ce fait les consommateurs utilisent la surface habitable, la surface utile, la surface de plancher, la surface corrigée, la surface hors oeuvre, la surface thermique ; en fonction de l’objectif réglementaire visé.

Faisons le point :

AppellationNom completRéglementationApplicationsRemarque
SHABSurface habitablePour la construction :

R.111-2 du Code de la Construction et de l’Habitation.

Pour la location : Loi Boutin

Construction

Location

Calcul du DPE

La surface habitable et le volume d’un logement doivent être de 14 m² et de 33 m³ au moins par habitant, prévu lors de l’établissement d’un programme de construction pour les quatre premiers habitants…
CARREZSurface privative d’un lot de copropriétéLoi du 18 Décembre 1996 et textes d’application : décret du 23 Mai 1997Vente d’un lot de copropriétéN’est pas utilisable pour la location du lot.
SUSurface utile netteExploitation de locaux professionnelsSurface réservée au travail
SHOBSurfaces hors œuvre brutR. 112-2 du code de l’urbanisme + Circulaire + DécretSupprimée

 

Remplacée par la surface de plancher
SHONSurfaces hors œuvre netteArticle R. 112-2Encore utilisée dans les études thermiques RT de l’existant (RTex)Remplacée par la surface de plancher.

 

PLANCHERSurface de plancherArticle R. 112-2

Décret du 31/12/2011

Applicable depuis le 01/03/2012

Construction, PLU,

Impôts

Cette nouvelle définition participe à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et à la densification des villes.
SHONrtSurface RTArrêté du 26/10/2010Études thermiques RT2012 et BBCSHON avec moins de déductions et non bridée à 1,2 x SHAB

Mesurage des surfaces d’un logement

ANAIS EXPERTISES réalise des relevés de surface in-situ pour déterminer les surfaces SHAB et CARREZ utilisées essentiellement pour la vente et la location des biens immobiliers. Contactez-nous !

Et si vous souhaitez déterminer les surfaces de PLANCHER et Srt pour la construction d’un bâtiment (maison, immeuble…), contactez alors notre partenaire GThermik.

Le Mérule des maisons

Mérule fructifiéLa lèpre des maisons

Le ou la mérule, appelée «lèpre des maisons», est un champignon destructeur qui sévit dans les zones humides, notamment dans l’Ouest (la Bretagne et la Normandie) et le Nord de la France.

La Mérule pleureuse ou le Mérule pleureur (Serpula lacrymans, jadis Merulius lacrymans) est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Serpulaceae. Son nom, lacrymans ou « pleureuse », vient des larmes colorées qu’exsude son mycélium.

Peu visible dans la nature, où il détruit les souches de feuillus comme de conifères, ce champignon lignivore est un redoutable ennemi du bois œuvré et de tous les matériaux contenant de la cellulose (livres, cartonnages, etc.).

Champignon xylophage

Il est à l’origine de la pourriture cubique qui dégrade la cellulose, sans toucher à la lignine.

Le mérule s’attaque aux charpentes et aux boiseries des maisons anciennes, humides et mal aérées, ou des résidences secondaires inoccupées pendant de longs mois et où l’air est confiné. Sa présence dans la maison se trouve renforcée par l’isolation de plus en plus efficace qui se traduit par un moindre renouvellement de l’air, la condensation induite faisant le bonheur du mérule.

Quand les conditions sont réunies, le mérule se développe de façon impressionnante, il peut atteindre presque 10 mètres de long, grandissant dans toutes les directions de 4 mm par jour à 12 cm par semaine lorsque l’atmosphère est confinée.

Dans la nature, ce champignon réduit en poussière les souches et les arbres morts. Les boiseries, en chêne ou en sapin, font pâle figure devant cet ogre !

Ce n’est rien de l’écrire. Ce champignon est un véritable fléau dans la mesure où non seulement il est capable de vouer une habitation à la destruction pure et simple, mais il peut aussi envahir des communes entières par le biais des bâtiments mitoyens. Ainsi, des communes victimes d’inondations peuvent se retrouver, quasiment du jour au lendemain, littéralement infestées. D’autant que ce champignon voyage facilement : l’homme, le vent et les insectes sont des vecteurs qui transportent des milliards de spores, spores qui se logent ensuite dans les plinthes, les planchers, les cloisons et les plafonds des pièces humides.

Illustrations extraites du Guide "Prévention et lutte contre les mérules dans l'habitat".

Le mérule est capable de traverser les plâtres, les pierres calcaires, les agglos… Il se nourrit du bois à l’étage et s’abreuve d’humidité au sous-sol…

Cela dit, dans une maison bien conçue, bien construite, bien entretenue et bien aérée, la mérule n’a aucune chance, sinon il n’y aurait plus une seule habitation debout en Normandie !

Quelle est la réglementation en vigueur ?

Selon la Cour d’Appel de Rennes, la responsabilité d’un agent immobilier est engagée quand il manque à son obligation de conseil en n’informant pas un acquéreur du risque d’infestation par le mérule, « dans une région où ce risque est manifeste ». Le fait qu’il y ait ce champignon constitue immanquablement un vice caché susceptible de faire annuler la vente sur le fondement de l’article 1641 du Code civil.

Cela vous sera d’un piètre secours en cas de découverte tardive d’une infestation.

Reste un seul moyen d’éviter les risques : demander une expertise à un expert. Attention cependant, un état parasitaire n’est valable que pour le jour de l’expertise. Il reste crédible quelques semaines, mais si le certificat date un peu, la méfiance est requise !

Dans certaines régions, le propriétaire de l’immeuble a l’obligation de signaler toute attaque de mérule en mairie ou à la préfecture. Que cela soit obligatoire ou non, cela reste plus que recommandé. S’il parait difficile de vous reprocher la culture de mérule, il serait facile de vous reprocher votre silence car plus vite le problème est traité, moins il est coûteux.

Traitement du mérule

Lutter contre le mérule est possible dès son apparition, à condition de s’en rendre compte, et à condition de confirmer sa nature (on ne réalise jamais de traitement sans avoir réalisé de prélèvement pour analyse en laboratoire entomologiste).

La suppression du mérule passe par un piquetage des endroits infectés (plâtre, enduits, ciments) et une suppression des sources d’humidité (de l’importance de réaliser une expertise).

Une fois le mérule mort, il faut se débarrasser des bois suspects, attaqués par les spores, et les remplacer par des neufs. Il faut aussi reconstruire les murs disloqués, stériliser tous les autres au chalumeau et injecter des produits fongicides.

Aussi, si la maison peut être sauvée, les dégâts peuvent être considérables et le traitement difficile. Cependant pour prévenir l’apparition de ce champignon, friand de cellulose, il faut commencer par éviter de laisser dans des coins humides cartons, bois et livres.

Malheureusement, lorsque toutes ces précautions n’ont pas été prises et que toute la boiserie est attaquée, la seule solution est parfois la démolition, les matériaux devant alors être brûlés afin d’éviter que le mérule ne se déplace plus loin.

Entreprises de traitement du mérule

L’éradication de ce champignon est réglementée et seules des sociétés spécialisées peuvent intervenir. En effet, non seulement faut-il purger le bois dégradé mais aussi sonder sa résistance mécanique. Le choix d’une société de traitement qualifiée permet de bénéficier d’une assurance indispensable.

Vous pouvez choisir…

  • Une entreprise agréée par le centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA+) qui offre d’une part une garantie du respect des prescriptions techniques pour le traitement du bois et, d’autre part, l’emploi de produits certifiés par le CTBA dont « l’efficacité et la sûreté ont été contrôlées et conformes aux normes en vigueur ».  Voir le site du CTBA : www.ctba.fr.
  • Ou une entreprise certifiée Qualibat 1532 pour les champignons. Qualibat s’assure de la qualité de l’entreprise en vérifiant son assurance, sa méthode de travail et sa réputation. Voir le site http://www.qualibat.com/Views/EntreprisesRecherche.aspx.

Avant, pendant et après les travaux

Les propriétaires de biens anciens subissant des problèmes d’humidité récurrents sont fortement encouragés à faire réaliser un état parasitaire avant, pendant et après les travaux.

Contactez-nous pour décrire votre désordre.

ETAT PARASITAIRE & XYLOPHAGES

ETAT RELATIF A LA PRÉSENCE DE XYLOPHAGES

Charançon
Charançon

A la demande des propriétaires, le CONSTAT DE L’ETAT PARASITAIRE permet de s’assurer de l’absence de tout parasite du bois, les xylophages ou lignivores.

Mission de l’expert

Le rôle de l’expert ne se limite pas à déterminer le nom des insectes ou des champignons à l’origine des dégradations. Aussi, l’expert diagnostiqueur doit impérativement déterminer la cause de l’infestation et vous conseiller pour y remédier.

Méthode de diagnostic

La méthode de diagnostic normalisée NF P03-200 a récemment été mise à jour ; elle impose entre autre la production d’un rapport encore plus précis.

Les parasites du bois xylophages génèrent des dégradations toutes légèrement différentes. L’observation in-situ permet de déterminer leur nature et leur état d’avancement. Mais, pour déterminer avec précision l’espèce à l’origine des désordres, l’expert en état parasitaire réalisera un prélèvement pour analyse en laboratoire, par un entomologiste spécialiste des bois mis en oeuvre.

Comme les coûts de traitement peuvent parfois être importants, l’analyse en laboratoire des insectes et des champignons permet de s’assurer de l’opportunité ou non de réaliser des travaux lourds.

Nous travaillons actuellement avec le Cabinet Pascal MARTINET :

Martinet

Les agents biologiques

Bien qu’ils vivent en symbiose, les insectes et les champignons xylophages ne dégradent pas le bois de la même façon, ils ne se traitent pas non plus pareil.

Les insectes xylophages

Il existe plusieurs sortes d’insectes de dégradation biologique du bois : les insectes à larves xylophages de bois sec (bois d’intérieur), les termites, les insectes à larves xylophages de bois frais (bois d’extérieur) et les insectes nidificateurs (abeilles…).

Les insectes à larves xylophages de bois sec sont les principaux insectes de dégradation biologique du bois à être trouvés à l’intérieur des habitations. Les termites font aussi beaucoup de dégâts, mais ne concerne que certaines régions du Sud de la France.

Leur cycle de vie commence par l’œuf, ils deviennent ensuite des larves (xylophage) et vont muer jusqu’à devenir des nymphes. Ces nymphes vont se métamorphoser en adultes qui vont pondre et mourir.

C’est donc pour muer que les larves se nourrissent de bois et le détériorent…

Les champignons lignivores

Alors que les champignons lignicoles ne changent que la teinte du bois, les champignons lignivores dévorent la lignine, la structure même du bois.

Selon la nature des dégradations, on distingue :

  • Les champignons de pourriture cubique,
  • Les champignons de pourriture fibreuse,
  • Les champignons de pourriture mole.

En fait, les champignons de pourriture cubique sont abusivement appelés « lignivores » (latin) car ils ne touchent pas à la lignine ! Il conviendrait mieux d’utiliser le mot « xylophage » (grec).

Résultat

Toutes les dégradations finissent avec le temps par être dangereuses. Car, à terme, sans entretien pendant plusieurs années, tous les bois finissent par se désagréger. Finalement, toutes les constructions deviennent des ruines…

Charpente détruite par des Capricornes
Charpente détruite par des Capricornes

Cependant, certaines espèces sont plus rapides que d’autres ! Ainsi, le Capricorne est plus vorace que le Charançon, le Mérule beaucoup plus véloce que le Coniophore…

Pour approfondir le sujet concernant le mérule : Mérule, la lèpre des maisons. Pour apprendre à reconnaître les xylophages : insectes et champignons xylophages.

Traitement des parasites

La suppression des parasites dans une habitation doit être réalisée par un professionnel respectant la méthodologie prescrite dans le référentiel de certification Qualibat 1532 pour les champignons, 1522 pour les insectes et 1523 pour les termites ; ou bien celui du CTBA+. Aussi, ce professionnel mettra en œuvre des moyens et des produits (fongicides et insecticides) adaptés et agréés qui vous permettront de bénéficier d’une assurance indispensable.

Un professionnel sérieux refusera de mettre en œuvre un traitement sans avoir fait réaliser un état parasitaire au préalable par un cabinet d’expertise indépendant.

Notre conseil : Les traitements peuvent et devraient être réalisés de façon préventive !

Validité

Le constat d’état parasitaire n’a de valeur que pour la date de la visite et est exclusivement limité au constat de présence ou d’absence d’agents biologiques du bois. D’ailleurs, l’état parasitaire n’a pas pour but de donner un diagnostic de la résistance mécanique des bois et matériaux, même s’il y a bûchage (enlèvement de matière, afin de vérifier l’étendue de l’attaque). Le but de l’état parasitaire étant de signaler l’état défectueux par la présence ou l’absence d’agents de dégradation biologiques du bois mis en œuvre dans l’immeuble et d’établir un rapport de constat de l’état parasitaire du bâtiment.

Durée de validité

  • 1 jour (utilisable 6 mois)

L’expert ne se prononce effectivement que sur l’état actuel du bien, le jour de la visite, pas sur son état futur ! 

Devis état parasitaire

Pour toute demande de devis gratuit pour un état parasitaire, merci de remplir précisément le formulaire de contact ou de nous appeler simplement au :

09.8008.5008

image_pdf